Le cannabis médical : thérapeutique mais toujours réglementé

Le cannabis médical : thérapeutique mais toujours réglementé

413
0
SHARE

Encore appelé cannabis Sativa, le cannabis médical est une version thérapeutique de la marijuana destinée à des fins médicales. Malgré qu’il demeure une drogue, cette vertu lui a permis de bénéficier d’une certaine souplesse dans la législation de quelques états notamment au Canada, en Europe et aux États-Unis. Mais en France, la réglementation est toujours aussi rude, axée essentiellement sur la répression.

Le cannabis médical : la marijuana thérapeutique !

La production, la commercialisation et l’utilisation de la marijuana sont des actes criminels. Mais lorsqu’on parle de sa version thérapeutique, le reflet est tout autre. Bien que la drogue demeure telle, cette utilisation la rend moins criminelle. Le cannabis médical est utilisé dans le traitement et le soulagement de nombreuses maladies. Il sert notamment d’anti-inflammatoires, d’analgésique, d’antipsychotique, de sédatif, d’antidépresseur et de beaucoup d’autres solutions aux maladies les plus graves. Le cannabis médical aide à ralentir les tumeurs et les cancers. Il est souvent utilisé pour soulager les malades en phases terminale. Depuis quelques années, il est très sollicité dans les recherches médicales, ce qui a abouti à sa synthèse sous plusieurs formes à savoir le cannabinoïde, le Bedrocan, le Marinol le Sativex, etc. Le cannabis médical est donc devenu, de part ses vertus thérapeutiques, une alternative précieuse et efficace dans le traitement des maladies plus ou moins graves. C’est sans doute pour cette raison que plusieurs états ont fini par en autoriser l’utilisation sur leurs territoires.

marijuana medical

Les états flexibles au cannabis médical

Les Pays Bas, le Canada et les États-Unis (23 Etats dont New York, Californie et Washington) sont en première ligne des pays les moins hostiles au Marijuana thérapeutique. Même si le premier s’était déjà clairement déclaré en faveur de l’utilisation de cette drogue peu importe son utilisation, les deux autres ont dû favoriser son utilisation médicale. On note également l’Australie, le Royaume-Uni, la Nouvelle Zélande, l’Espagne, l’Allemagne ou encore l’Italie. Compte tenu des vertus thérapeutiques, le cannabis médical est donc autorisé dans le cadre du traitement des maladies, mais sous des conditions. A moins que vous n’ayez un cas grave nécessitant une utilisation expresse de cette drogue, il faut nécessairement une ordonnance médicale pour l’avoir. Par ailleurs, elle n’est disponible que dans des centres prévus à cet effet. Ainsi donc au Canada, le cannabis médical est disponible dans les Clubs Compassions, aux Buyers Clubs aux Etats Unis ou encore aux Cannabis Social Clubs en Espagne. En Hollande, il suffit juste d’aller à la pharmacie, ce qui est tout l’opposé de la France.

Le cannabis en France : l’utilisation importe peu !

La France est un pays prohibitionniste en matière de cannabis, qu’il soit médical ou non. La législation française est très stricte à ce sujet. La production ou l’utilisation du cannabis est un crime. Cependant, il est reconnu qu’il dispose des vertus exploitables en médecine. De ce fait, il est utilisable, mais seulement dans des cas précis comme les douleurs résistantes aux traitements standards, la paraparésie, les douleurs chroniques, les affections inflammatoires du système nerveux, etc. Tout ceci est sous la régulation rigoureuse de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits dérivés) qui seule a habileté à délivrer des autorisations de mise sur le marché des médicaments à base de cannabis. Bien sûr, le circuit reste très restreint.
Le cannabis médical est une drogue essentielle pour la survie de certains malades. Son efficacité dans le traitement des maladies est un fait probant, ce qui a permis de le rendre plus accessible. Mais dans presque tous les pays où il est autorisé, son utilisation est surveillée de très près par les autorités compétentes.