Le cannabis dans la presse et les médias

Le cannabis dans la presse et les médias

974
0
SHARE

Nous savons d’ores et déjà que les avis sont très controversés en ce qui concerne le cannabis tant dans sa légalisation que dans sa consommation. Certains voient ça comme quelque chose de plutôt négatif, et d’autres plus favorable, ne se gênant pas pour affirmer leur opinion. Dans cet article, vous trouverez un bref résumé d’avis très partagé. Évidemment, c’est une synthèse : il est impossible de tout répertorier.

PLUTÔT FAVORABLE :

Pendant que certains se tuent à la tâche pour trouver plusieurs effets négatifs, tel que démontré ci-dessus dans cette étude, d’autres essaient de montrer les effets positifs qui peuvent sortir de cette activité, comme dans un article du journal Le Point.

En effet, il a été démontré que l’utilisation du cannabis diminue les douleurs associées à plusieurs maladies et de plus en plus de pays suscitent cette façon de faire afin de soulager leurs patients.

On pourrait aussi citer les effets positifs sur la maladie de Crohn ou sur les chocs traumatiques qui peuvent survenir lors des accidents qui sont moindres que ceux qui ne consomment pas.

D’autres, tel que le journal Libération, offrent des titres plutôt positifs que négatifs et proposent beaucoup de nouvelles concernant la légalisation de la marijuana dans tous les endroits du monde où c’est fait, de façon objective.

De plus, on peut voir Charlie Hebdo, fidèle à leurs coutumes, faire une caricature intéressante de la première salle de shoot à Paris dans son nouveau numéro du 27 mai 2015, ou encore l’édition d’octobre 2012.

Charlie Hebdo cannabis

Aussi, il y a Le Monde qui nous offre des titres comme « Fumer du cannabis en couple limiterait les violences conjugales ».

PLUTÔT HOSTILE :

On peut voir que certains médias sont énormément contre avec plusieurs titres à ce sujet.

Par exemple, sur Europe 1, on peut voir beaucoup d’articles sur les effets négatifs de la consommation du cannabis (« Cannabis, une influence sur la croissance des ados », « Cannabis à l’adolescence = problèmes de croissance ? ») qui ont d’ailleurs été lancés le même jour, à quelques heures près. On peut aussi trouver des articles du genre « Et si vous étiez allergique… au cannabis ? », qui commence très fort avec « Fumer un joint est illégal et potentiellement très gênant pour le fumeur. Une étude montre que près d’1% des consommateurs de cannabis y sont allergiques. »

Quand certains médias grand public prônent l’ouverture et la tolérance à ce sujet, d’autres comme RTL mettent des titres assez déroutants, tels que « Sous l’influence de cannabis, il frappe violemment sa compagne à Seraing: l’agresseur présumé explique qu’elle « s’est fait les coups elle-même » » Le lecteur ici, doit bien évidement comprendre que le danger numéro un c’est avant tout le produit, le cannabis, et que l’attitude et l’act de la personne viennent elles au second plan. C’est le cannabis qui à violemment frappé une femme, ou encore « Sous l’influence de drogue ou stupéfiants, il emboutit un véhicule et fait un délit de fuite ». Dans ce cas précis, si tous les délits de fuites sous l’emprise d’alcool avaient un traitement similaire, nos journaux ressembleraient d’avantage au bottin téléphonique.

SYNTHÈSE :

Lorsqu’on fait des recherches sur la toile avec le mot « cannabis », on peut voir que c’est un sujet qui fuse de partout, on peut avoir des articles tous les deux jours, sinon tous les jours et, parfois même plusieurs fois par jour ! Cette lutte “pour ou contre” la légalisation du cannabis ne cessera de voir le jour que lorsque la question sera discutée fortement et que les études seront assez spécifiques pour offrir une bonne vision objective de la question. Il faudra donc attendre quelques temps avant de pouvoir bien cerner cette consommation. La subjectivité prend souvent le dessus.