Les engrais

Les engrais


Les nutriments nécessaires au cannabis:

L’azote (N)
pour la croissance
Le phosphore (P)
pour les racines et fleurs
Le potassium (K)
pour la vigueur de la plante

Les besoins en nutriments du cannabis varient au cours de sa vie :

  • Tout d’abord, durant les premières semaines de sa vie, la plante a besoin de beaucoup de phosphore (P) pour développer son système racinaire.
  • Ensuite, pendant sa croissance, l’azote (N) permettra à la plante d’absorber chlorophylle et aura une croissance plus rapide.
  • Puis, pendant sa floraison, elle a de nouveau besoin de phosphore (P) pour la production des têtes.

Les minéraux dont sont composés tous les engrais sont, dans tous les cas, N-P-K (azote-phosphore-potassium).

Sur les engrais, les chiffres sont indiqués sous la forme 4-1-8. Ceci signifie qu’il y a respectivement 4% de N (azote), 1% de P (phosphore), 8% de K (potassium)

Engrais germination : Cet engrais aidera la plante à développer ses racines. On a donc besoin d’un engrais de type 3-8-7.

Engrais croissance : La plante de cannabis a besoin de beaucoup d’azote et de peu de phosphore. Les composés azotés présents dans les engrais de croissance sont importants pour le bon développement de la plante. Ce sont eux qui permettent d’absorber les nitrates par la plante. Ces nitrates vont lui permettre de produire de la chlorophylle pour qu’elle puisse se développer. Un engrais de type 4-1-5 conviendra dans la plupart des situations.

Engrais floraison : Pendant la floraison du cannabis, on inverse le dosage, la plante a besoin de beaucoup de phosphore et très peu d’azote. En floraison, la plante n’a plus besoin de grandir ni même de produire de la chlorophylle : il ne lui reste plus qu’à se concentrer sur la production des têtes. Le phosphore l’aidera à lui donner l’énergie essentielle pour absorber le processus de floraison. Un engrais de type 0-4-8 est parfait pour un bon développement des têtes.

Quel dosage d’engrais utiliser pour la culture du cannabis?

Vous pouvez utiliser les tableaux de dosages, fournis par les fabricants ou ceux de General Organics. Ces tableaux sont des moyennes indicatives, donc il faudra sûrement ajuster les dosages en fonction des plantes, puisque tous les individus n’ont pas les mêmes besoins ni les mêmes capacités d’absorption des nutriments. Les dosages d’engrais varient également selon les conditions de culture. Un excès se produit rapidement : attention! Il ne faut pas avoir la main trop lourde!

Comment déceler les carences en éléments nutritifs :

Il y a plusieurs carences possibles :

1. manque d’azote : La plante est pâle et les plus vieilles feuilles jaunissent. La croissance ralentit ou devient même inexistante.
2. manque de phosphore : Les feuilles sont vert très foncé et poussent lentement. La plante fleurit très peu, tout comme ses racines.
3. manque de potassium : Les plantes sont vert foncé et bouclent aux extrémités. Les plus vieilles feuilles sont de couleur bronze ou jaune. Les tiges sont souvent molles et faibles. L’insuffisance en potassium est la carence la plus fréquente en ce qui concerne le jardin intérieur.

Quand utiliser les engrais pour cultiver du cannabis en terre?

L’utilisation d’engrais varie principalement selon le stade de culture de la plante. La terre et surtout le terreau contiennent déjà une certaine quantité d’engrais, il faut donc attendre quelques temps avant d’ajouter de l’engrais liquide, selon votre cas :

1. Environ 7 à 10 jours après rempotage (ou germination) dans un terreau léger (de type Light Mix ou Soft Mix)

2. Environ 2 à 3 semaines après rempotage (ou germination) dans un terreau enrichi (de type All Mix ou BioCanna)

Il sera assez difficile de faire une belle récolte d’une plante en pot de terre sans utiliser d’engrais liquide. En effet, il faudra, dans ce cas, utiliser un grand volume de terreau bien enrichi sinon la plante montrera des signes de carence(s) dès qu’elle aura consommé les réserves d’engrais présentes dans la terre.

Il est conseiller d’utiliser les engrais avec un dosage croissant/décroissant, c’est-à-dire :

  1. commencer par un faible dosage ;
    2. augmenter progressivement celui-ci chaque semaine, jusqu’au dosage maximum ;
    3. diminuer progressivement ce dosage, jusqu’à l’arrêt d’utilisation du produit.

Dans tous les cas, il est très important de bien observer les plantes pour déceler les signes d’excès ou de carences. Être attentif aux besoins des plantes sera, en effet, toujours beaucoup plus efficace que de suivre aveuglement un tableau de dosages.

Peut-on mélanger différentes gammes d’engrais pour la culture du cannabis?

Il est déconseillé de mélanger différentes marques d’engrais et d’additifs pour la culture du cannabis, car les produits d’une même gamme sont prévus pour agir en synergie. Ceux-ci s’utilisent dans la même eau d’arrosage, en les ajoutant un par un, et en mélangeant l’eau à chaque étape. Par contre, il ne faut jamais mélanger des produits sous leur forme pure (sans eau).

Il reste éventuellement la possibilité d’utiliser ensemble des produits de différentes gammes, mais à condition de connaître parfaitement la composition de chacun des produits, pour éviter tout risque de doublon ou d’incompatibilité.

Quand arrêter les engrais ?

Il est conseillé d’arrêter les engrais au moins 3 semaines avant la récolte et poursuivre avec un rinçage. Ça permettra à la plante d’évacuer au maximum les engrais administrés.

Comment conserver les engrais pour cannabis ?

Les produits organiques se conservent de préférence au réfrigérateur après ouverture, pour une durée de quelques mois. Lorsque les engrais organiques sont ajoutés à l’eau d’arrosage, il faut l’utiliser immédiatement, car l’eau ne pourra pas être conservée plus de quelques heures.

Les produits minéraux peuvent se conserver à température ambiante durant quelques années, à l’abri de la lumière. Une fois dilués dans l’eau d’arrosage, cette eau peut être conservée quelques jours.

Dans tous les cas (organique ou minéral), si l’odeur ou la texture d’un produit s’est modifiée, il sera déconseillé de l’utiliser. Bien que ceux-ci ne soient pas forcément devenus toxiques, ils ont certainement perdu de leur efficacité. Les engrais minéraux peuvent parfois se concentrer partiellement sous forme de cristaux, il faudra alors secouer fortement la bouteille pour essayer de les diluer.

*Il est d’ailleurs important de toujours secouer chaque produit avant de l’utiliser, pour que ses ingrédients y soient répartis de façon bien homogène.

Les engrais foliaire :

La fertilisation foliaire est un procédé adapté aux cultures intensives. L’objectif est d’augmenter significativement le rendement, la vitesse de croissance et la qualité du végétal.

Les principes de la fertilisation foliaire :

La fertilisation foliaire favorise le développement de la plante par rapport à des éléments nutritifs précis. La feuille absorbe et transmet l’engrais aux racines progressivement et de façon continue. L’effet est rapidement visible : la plante poursuit sa croissance jusqu’à la moisson.

Plus précisément, la fertilisation foliaire permet de palier à une carence en nutriments et, notamment, en oligo-éléments. Elle s’utilise en solution d’appoint ou ponctuellement pour activer le processus de croissance. Elle est bénéfique à chaque étape, dès l’apparition de la jeune pousse.

Les procédures de pulvérisation de l’engrais foliaire :

L’engrais est sous forme liquide ou à dissoudre dans l’eau. Il est conseillé de le pulvériser durant la matinée – entre 7h et 10h – ou le soir après 17 heures, lorsque le temps est chaud et entre 12 et 14 heures, par temps frais, puisque le stomate de la feuille est complètement ouvert à ces heures-là.

Quelques ajustements peuvent être nécessaires pour un résultat optimal. Le pH doit être modifié s’il est trop acide ou trop calcaire. L’ajout de vinaigre ou de bicarbonate de soude suffit à en changer la teneur.

L’arrêt du traitement par pulvérisation foliaire s’effectue 2 à 3 semaines avant la récolte.